Une brève histoire de la Batmobile à l’écran

Batman est l’un des personnages les plus emblématiques de la culture pop. Depuis sa première apparition, sur Detective Comics #27 en 1939, le croisé capé a été joué par onze acteurs, est apparu dans seize films, quinze émissions de télévision, douze jeux vidéo, six romans et une comédie musicale. À ses côtés, il y a toujours eu tout un univers de personnages, de lieux et de gadgets dont la Batmobile est peut-être l’un des plus emblématiques. La Batmobile a reçu autant de mises à jour que son conducteur et, parmi les bandes dessinées, les jeux vidéo, les dessins animés et les films, il existe de nombreuses versions allant de l’élégante à la futuriste en passant par la militaire. Mais hier, lorsque le réalisateur Matt Reeves a mis en ligne trois plans de ce qui apparaîtra dans le prochain The Batman, les réactions en ligne ont été plus que positives. La nouvelle Batmobile est en effet très réaliste, réalisée à partir de l’une des voitures musclées les plus emblématiques de l’histoire du cinéma, la Dodge Charger de 1969, évidemment dans une version entièrement blindée noire, et constitue une variation décisive par rapport à presque toutes celles de l’année précédente.

N’ayant pas la capacité de voler ni aucune autre superpuissance, mais compensant avec 192 points de QI (douze points de plus qu’Albert Einsten), la maîtrise de 127 arts martiaux différents et une valeur nette de 9,2 milliards de dollars, Batman a toujours eu besoin d’un moyen de transport efficace. Curieusement, le Chevalier Noir conduisait une voiture rouge lors de sa première apparition dans une bande dessinée – un concept bientôt abandonné au profit du Batplane. La Batmobile telle que nous la connaissons a fait ses débuts en 1941, dans le Batman n°5, et a été détruite par le Joker dans le même numéro. Le concept original de la Batmobile rappelle une version gothique d’une Cadillac, avec un capot sculpté et une seule aile à l’arrière. Une Cadillac Série 75 de 1939 a été la première Batmobile à l’écran, dans la série de 43. Une voiture similaire, la Mercury Eight, a été utilisée dans la nouvelle série Batman et Robin en 1949. Le Batman télévisé de l’époque était encore plus aristocratique que guerrier, comme en témoigne le fait que les premières Batmobiles étaient des voitures d’élite et que, dans la première version de 43, Batman ne conduisait même pas mais utilisait Alfred comme chauffeur.

Les choses ont changé en 65. Lorsque la série iconique Batman mettant en vedette Adam West a commencé à être produite, George Barris, responsable de la conception de la voiture Batmobile, a choisi la légendaire Lincoln Futura de 1955, qui est ensuite apparue dans le premier film Batman de 1966 – un prototype de voiture futuriste fabriqué par la Ford et acheté par Barris lui-même pour la somme symbolique d’un dollar. Pendant les décennies suivantes, la Lincoln Futura modifiée est restée la seule véritable Batmobile de télévision et de film.

Pendant les années 70 et 80, il n’y en a plus eu car les adaptations de Batman n’étaient que des dessins animés. Il faudra attendre le film de Tim Burton de 1989 pour en voir un nouveau à l’écran. La nouvelle version, présente dans les deux films réalisés par Burton, a été conçue par Julian Caldow en s’inspirant de l’esthétique Art Déco et représente une fusion très modifiée entre la Chevrolet Impala et la Fiat Turbina, équipée de mitrailleuses Browining M1919 et d’une armure fractale en céramique.